Manifestation anti-corrida à Nîmes

Ce week-end, la feria de Pentecôte avait lieu à Nîmes. Près de 200 personnes sont venues manifester contre la corrida devant les arènes.

La feria de Pentecôte battait son plein ce week-end dans la capitale du Gard. Environ 200 manifestants anti-corrida se sont réunis devant les arènes pour protester contre la tauromachie. Selon France Bleu Gard Lozère, ils criaient “Basta corrida”. Certains manifestants seraient même allés jusqu’à essayer d’entrer dans les arènes. Les forces de l’ordre sont intervenues et 5 militants ont été interpellés puis mis en garde à vue.

Simon Casas Production, organisateur de corridas, souhaitait pouvoir bénéficier d’un taux de TVA réduit, mais cette requête a été rejetée par le Conseil d’État français. Selon la société, la corrida fait partie des spectacles vivants, tels que le théâtre ou le cirque. Une affirmation que les militants anti-corrida réfutent catégoriquement : la corrida est loin d’être un spectacle vivant, c’est en réalité un spectacle de mort. Bercy et les services des impôts ont précisé que “les toreros ne sont pas considérés comme des artistes, dès lors que leurs prestations ne concourent pas à des représentations d’une oeuvre de l’esprit”.

Rubriques

Société