La maison de l’horreur en Californie : 13 enfants enfermés et maltraités

Les treize frères et soeurs, âgés de 2 à 29 ans, ont été découverts pour certains enchaînés à leur lit. Ils ont tous été libérés et leurs parents sont en prison.

C'est une découverte qui a de quoi effrayer. En Californie, les voisins de David Turpin et de son épouse, Louise, n'en reviennent toujours pas, partagés entre l'effroi et la consternation. Comment ses deux parents, âgés respectivement de 57 et 49 ans, ont-ils pu faire subir cela à leurs enfants ? 

Les enfants découverts enfermés dans des pièces noires, affamés

Alors que le couple a été incarcéré et qu'une caution de 9 millions de dollars chacun a été requise, la police du comté de Riverside s'interroge sur les raisons de tels actes de torture. Pour l'heure, David et Louise Turpin n'ont toujours pas expliqué pourquoi ils ont empêché leurs enfants de sortir de leur maison, les ont enchaînés pour certains et tous affamés. Les frères et soeurs ont été découverts dans des pièces noires où régnait une odeur pestilentielle.

L'une des soeurs réussit à prévenir les secours

C'est l'une des soeurs de la fratrie Turpin, âgée de 17 ans, qui a réussi à mettre fin au cauchemar qui se déroulait dans la maison familiale de Perris, à deux heures de Los Angeles. Ce dimanche, après avoir réussi à s'échapper, elle a contacté le numéro d'urgence 911 avec un téléphone portable trouvé dans la maison. L'adolescente, qui semble n'avoir que 10 ans à cause la malnutrition, « affirmait que ses douze frères et sœurs étaient retenus à l'intérieur de la résidence par leurs parents, précisant que certains étaient attachés avec des chaînes et cadenas », ont rapporté les autorités, tout en précisant : « Les victimes semblaient sous-alimentées et très sales ».

Les voisins confient que les Turpins ne sortaient que rarement de leur maison. Le père avait d'ailleurs fondé sa propre école de cours à domicile, où il avait scolarisé l'ensemble de ses enfants. D'après le Los Angeles Times, la famille avait emménagé dans cette maison en 2010, année où l'enfer aurait commencé pour les enfants, privés de tout contact avec le monde extérieur. 

Les photos publiées sur Facebook il y a un an, lors de ce qui semble être le mariage des deux parents, montrent le couple et les enfants en bonne santé apparente, souriants.

Rubriques

Société