Un maire condamné pour avoir revendu du matériel communal sur Le Bon Coin

L'édile d'une petite commune de Haute-Garonne a été condamné pour avoir revendu, pour son propre compte, du matériel municipal de jardinage sur Le Bon Coin. Il avait ainsi empoché pas moins de 20.000 euros...

Les ventes lui avaient permis d'empocher la somme de 21.800 euros, sous le pseudonyme de "Doudou31". Des ventes effectuées via la plateforme d'annonces entre particuliers Le Bon Coin, au cours desquelles Patrice Doucède, ancien maire de Ponlat-Taillebourg, village de Haute-Garonne, avait vendu du matériel de jardinage de sa commune pour son propre bénéfice. Dix ans d'inégibilité et dix mois de prison avec sursis avaient été requis contre lui.

Sur Le Bon Coin, l'édile avait revendu des débroussailleuses, une épareuse et du matériel de chantier qui appartenaient pourtant à son village. Montant des transactions : 21.800 euros. Une somme qui lui a finalement été confisquée suite à sa condamnation. Car Patrice Doucède avait été démasqué par sa secrétaire de mairie, puis avait fini par reconnaître les faits lors d'un conseil municipal, en août 2016. Pourtant, l'édile n'avait pas pour autant démissionné. Ce n'est que suite à sa condamnation, début avril, que le maire a renoncé à ses fonctions. 

Cependant, l'ancien édile peut toujours compter sur des soutiens infaillibles. "C'est abracadabrantesque! Il a fait une erreur, mais n'a tué personne. Pour le prix d'une voiture, il ne méritait pas ça. Je souhaitais qu'il reste maire, il faut savoir pardonner. À Paris ils sont Charlie, moi je suis Patrick", assure par exemple l'un d'entre eux à La Dépêche. 

L'ancien maire de Ponlat-Taillebourg a été condamné à six mois de prison avec sursis, assortis d'une peine d'inégibilité de trois ans.

Rubriques

Société