Macron a profité d'importantes ristournes de la part du leader de l'événementiel durant sa campagne

Dans une note publiée par Mediapart, on apprend que la Commission nationale des comptes de campagne pointe du doigt plusieurs ristournes accordées au candidat Macron par la société GL Events, champion de l'événementiel. 

De simples "gestes commerciaux" ou bien des cadeaux bien embarrassants ? D'après Mediapart, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) "a relevé les promotions exceptionnelles, parfois ‘d'un pourcentage anormalement élevé’", accordées au candidat Macron par la société leader de l'événementiel, GL Events. 

Des remises pouvant aller à 100% du prix total d'une facture

La note de la CNCCFP que s'est procurée Mediapart relève ainsi une facture pour la location de matériel, établie à l'occasion d'un meeting le 10 décembre 2016, "subitement rabotée de plus de 9000 euros pour passer de 39.490 euros à 29.663 euros". Ou encore "d'autres prestations (qui) ont aussi été sabrées à coup de -30%, -50%. Parfois même intégralement". Par exemple, la location de la salle principale de la Mutualité, qui a accueilli le meeting parisien du 12 juillet 2016, a fait l'objet d'une remise de 100% alors que la facture s'élevait initialement à 14.129 euros. 

"Au cours de la campagne présidentielle, le mouvement est parvenu à tenir les coûts des différents événements grâce à une approche agressive des négociations commerciales", s'est justifié l'Élysée auprès de Mediapart.

Pour sa part, la société GL Events, contactée en octobre par la CNCCFP, a expliqué que ces "remises (...) correspondent à une négociation commerciale habituelle avec un organisateur d'événements".

Rubriques

Société