Lille : les supporters qui ont frappé les joueurs doivent être "interdits de stade"

Alors que ce week-end, les supporters lillois ont envahis le stade Pierre-Mauroy à l'issue d'une rencontre de Ligue 1, le président de l'association du Losc, Patrick Robert, a fait part de son indignation. Il souhaite que des mesures disciplinaires fortes soient prises. 

"C'est la surprise, la désolation. Moi ça me sidère", a fait savoir Patrick Robert, président de l'association du Losc, suite à la scène surréaliste qui a eu lieu samedi soir sur la pelouse du stade Pierre-Mauroy de Lille (Nord), lorsque des supporters lillois ont frappé des joueurs à l'issue de la rencontre de ligue 1 contre Montpellier. Patrick Robert, qui déplore au micro de FranceInfo une scène de "guerre", espère "qu'il y aura des sanctions très fermes". 

"C'est la surprise, la désolation, ce n'était pas seulement une manifestation, c'était un commando. Moi ça me sidère. Ça fait 47 ans que je suis au club, 15 ans que je suis président [de l'association du Losc], je n'ai jamais vu une chose pareille, a confié Patrick Robert. Je n'ai jamais vu des supporters ou des pseudo-supporters frapper leurs propres joueurs. Ça dépasse un peu l'entendement."

"Il y aura pas mal d'identifications à l'aide de nos caméras de sécurité"

Le président de l'organisme regroupant l'ensemble des sections du Losc hors groupe professionnel attend désormais que des sanctions soient prises. "C'est peut-être un discours d'ancien combattant, mais ça me désole. Je crois qu'il va y avoir des suites à cette affaire, parce que c'est intolérable. Le club peut porter plainte. Il y aura pas mal d'identifications à l'aide de nos caméras de sécurité. Ces gens-là, mis à part quelques capuches, ont agi à visage découvert. Ce sont des abonnés. J'espère qu'il y aura des sanctions très fermes."

Rubriques

Société