L'ex-directeur de la rédaction de France Inter accusé de viols et d'agressions sexuelles

L'ancien directeur de la rédaction de France Inter, rattrapé par des accusations d'agressions sexuelles et de viols, a pris sa retraite anticipée...

Après avoir passé 44 ans à Radio France, Patrice Bertinancien directeur de la rédaction de France Inter a été contraint de prendre sa retraite anticipée, accusé d'agressions sexuelles, de harcèlement sexuel et de viols par au moins quatre femmes, révèle ce mercredi Mediapart dans une grande enquête. 

La direction de Radio France était au courant

Le sexagénaire, contacté par les journalistes du site, explique avoir pris la décision de partir à la retraite pour "plusieurs raisons", à commencer par des problèmes de santé mais également "de vieilles plaintes qui ressurgissent". Mediapart précise que la direction de Radio France était au courant de ces accusations.

“Je n’ai rien à me reprocher”, s'est défendu l'ex-directeur de rédaction incriminé. “J’ai le plus grand respect pour le combat des femmes pour leur dignité, leur liberté, leur légalité. (…) Mais j’ai beaucoup de colère par rapport aux faits qui me sont reprochés, qui sont faux, et aux calomnies qui sont répandues”.

Patrice Bertin dément notamment avoir violé l'une des plaignantes lors d'un dîner en tête à tête, au domicile de cette dernière. “Il n’y a eu ni viol, ni tentative de viol, ni guet-apens. Ça existe, les adultes consentants, ça existe les flirts et les ruptures sans drame”, fait-il valoir.

Rubriques

Société