Les femmes soldats se rebiffent

Le mouvement #IAmVanessaGuillen du nom du soldat de première classe américain disparu le 22 avril dernier alors qu’elle se trouvait dans la base militaire de Fort Hood à Killeen au Texas se développe. Âgée de 20 ans, elle s’était plainte de harcèlement sexuel de la part d’un sergent et craignait pour sa sécurité. Son corps a, semble-t-il, était retrouvé lundi dernier. Un mouvement spontané s’est alors créé afin de dénoncer les abus sexuels que subissent les femmes engagées dans l’armée américaine. Le mouvement arrive en France. Et ça ne va pas être beau !

 

Rubriques

Société