Les Européens sceptiques

Une enquête réalisée par des chercheurs du Royaume-Uni, des États-Unis et de Belgique sur 300 000 personnes dans 149 pays a permis de constater que les pays européens étaient les plus sceptiques sur l’existence future d’un vaccin contre le coronavirus. Seuls 25 % des Européens seraient disposés à se l’injecter. À préciser que les Anglais eux sont prêts à se faire vacciner à 60 %. La France se situe-elle à 43 %. On voit le travail que les professionnels de santé vont devoir faire afin de convaincre la population. La confiance envers toute forme d’autorité est mise à mal dans l’ensemble des pays du monde. La raison est simple. Les populations sont plus lucides que ce qu’en pensent les politiques.

Rubriques

Société