Le tireur de Strasbourg abattu

Chérif Chekatt, en cavale depuis près de 48 heures, a finalement été abattu par les forces de l'ordre ce jeudi soir peu après 21 heures, dans le quartier de Neudorf, à Strasbourg. 

Mardi 11 décembre au soir, le jeune homme de 29 ans avait fait irruption aux abords du marché de Noeël de Strasbourg, armé d'une arme à feu et d'un couteau. Il avait alors ouvert le feu dans la foule, tuant trois personnes et en blessant 16 autres, grièvement. Depuis, plus de 720 gendarmes et policiers étaient mobilisés 24H/24 pour le retrouver. 

Les appels à témoins et les témoignages auprès des forces de l'ordre se sont révélés déterminants pour retrouver le tireur. D'après une source proche de l'enquête, Chérif Chekatt, fiché S, aurait été aperçu par une femme jeudi après-midi. Celle-ci aurait alors remarqué que l'homme ressemblait fortement à la photographie diffusée par la police nationale et qu'il présentait une blessure au bras. Elle aurait alors décidé d'appeler la police, répondant ainsi à l'appel à témoins lancé ce mercredi soir. 

"A 21H00, un équipage de la brigade spécialisée de terrain, composé de trois fonctionnaires de la police nationale, a aperçu un individu qui déambulait sur la voie publique au niveau du 74 de la rue du Lazaret. Cet individu correspondait au signalement de la personne recherchée depuis mardi soir", a rapporté le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner en point presse. 

Au moment de l'interpellation, le suspect a ouvert le feu sur les forces de l'ordre, qui ont riposté par des tirs neutralisants. L'assaillant, qui se trouvait alors seul, est décédé à hauteur du 74 rue du Lazaret, dans le quartier de Neudorf à Strasbourg. 

Rubriques

Société