Le street-pooling inquiète les pompiers

Les pompiers s’inquiètent de voir le phénomène du street-pooling se répandre en cette période de canicule.

Le street-pooling est un phénomène venu tout droit des États-Unis, qui devient de plus en plus populaire depuis 2015. Il s’agit d’ouvrir des bouches à incendie pour créer un jet d’eau et se rafraîchir. Un phénomène qui relève surtout de la dégradation de biens publics. En 2017, environ 200 bouches à incendie ont été dégradées en un seul week-end, à Paris et dans sa petite couronne. Soit 600 000 mètres cubes d’eau potable gaspillés. Si l’année 2018 n’a pas connu un street-pooling de grande ampleur, les pompiers craignent que le phénomène reprenne de plus belle à cause de la canicule.

En effet, c’est une pratique particulièrement dangereuse. La pression dans la bouche à incendie peut s’avérer très violente. Mercredi dernier, un enfant âgé de 6 ans a été hospitalisé parce qu’il avait été projeté en l’air suite à une ouverture de bouche à incendie à Saint-Denis. De plus, le street-pooling peut freiner les pompiers dans leurs interventions, puisqu’il met certaines bouches à incendie hors d’usage et inonde les routes. Cette pratique est condamnable d’une amende de 75 000 euros et de 5 ans de prison pour “destruction, dégradation et détérioration d’un bien destiné à l’utilité publique”.

Rubriques

Société