Le policier violeur

Au volant de son scooter, l'homme se faisait passer pour un policier en patrouille. Il arrêtait de jeunes conductrices afin d'obtenir des faveurs sexuelles. 

Ce lundi 13 janvier s'est ouvert la première session de la cour d'assises de Meurthe-et-Moselle, qui jugeait notamment un certain Antony Thiery, lequel aurait agressé sexuellement deux femmes. 

Des faveurs sexuelles en échange d'une prétendue immunité

L'homme, âgé de 35 ans, se faisait passer en novembre 2017 pour un policier. Au volant de son scooter, il interpellait de jeunes conductrices en leur présentant une fausse carte tricolore. D'après l'accusation, Antony Thiery indiquait alors à ces femmes qu'elles venaient de commettre plusieurs infractions au Code de la route, lesquelles allaient immanquablement entraîner une suspension de permis. Il leur promettait alors l'immunité si elles acceptaient de lui accorder des faveurs sexuelles. 

L'une des demoiselles s'est d'ailleurs exécutée, pratiquant une fellation au faux policier. Ce dernier assure pour sa part que la relation était réellement consentie. Une semaine plus tard, une autre femme a résisté au chantage de l'homme, qui l'a finalement laissé repartir. Pour ces faits, Antony Thiery encourt une peine de 15 ans de réclusion criminelle. 

Rubriques

Société