Le Pakistan suffoque

Pour une énième année consécutive, les Pakistanais suffoquent à cause d’un impressionnant brouillard de pollution stagnant au dessus des villes. L'incapacité du gouvernement à protéger la population contre l'exposition à l'air dangereux risque de porter atteinte à ses droits fondamentaux à la vie et à la santé.

Les niveaux de qualité de l'air ont été jugés "presque insalubres" et "très insalubres" pendant la majeure partie de l'année au Pendjab. Pendant la saison du smog, d'octobre à janvier, la qualité de l'air atteint des niveaux "dangereux", tels qu'enregistrés par de multiples sources indépendantes, y compris les moniteurs de qualité de l'air installés par le consulat des États-Unis à Lahore et les données recueillies par la foule dans le cadre de la Pakistan Air Quality Initiative. L'indice de la qualité de l'air (IQA) à Lahore a atteint 484. Le seuil pour les niveaux "dangereux" de qualité de l'air est de 300, où il est conseillé "d'éviter toute activité physique à l'extérieur".

"Le niveau élevé de smog n'est ni un problème nouveau, ni un problème survenu sans avertissement. Le gouvernement pakistanais doit faire beaucoup plus pour faire face à une crise de santé publique aussi grave, qui met en danger la santé et même la vie des gens” a déclaré Rimmel Mohydin, responsable de la campagne en Asie du Sud d’Amnesty International.

Une exposition prolongée ou importante à de l'air dangereux peut entraîner de graves problèmes de santé, notamment l'asthme, des lésions pulmonaires, des infections bronchiques, des problèmes cardiaques et une espérance de vie réduite, mettant en danger les droits des gens à la vie et à la santé, ainsi que le droit à un environnement sain. La saison du brouillard de pollution est la période où la mauvaise qualité du carburant, les émissions incontrôlées et la combustion des récoltes aggravent la qualité de l'air déjà insalubre, d'octobre à décembre. Les températures plus chaudes, une conséquence directe des changements climatiques, créent un environnement propice à la formation du smog et peuvent faire stagner l'air, empêchant l'air sale de quitter une zone.

Rubriques

Société