Le Conseil d’Etat se rebiffe

Le Conseil d’Etat suspend "sine die" les nouvelles règles de calcul de l’assurance-chômage qui devaient entrer en vigueur le 1er juillet. Son argument : la situation économique "trop incertaine" pour réduire les indemnités des travailleurs les plus précaires (= alternant contrats courts et inactivité) auquel ce texte mènerait (1,15M de chômeurs verraient leur indemnité journalière baisser de 17% en moyenne selon l'Unedic). Apparemment le Conseil d’Etat croît moyen à l’imminence du "fort rebond" de l’emploi dont parle l’Unedic dans sa dernière note. Ce que prévoit l’Unedic : 360 000 créations nettes d’emplois d’ici fin 2023, « ce qui permettra de plus qu’effacer les pertes dues au Covid, selon Les Echos.

 

Rubriques

Société