Le bracelet antirapprochement dès 2020

Le Grenelle contre les violences conjugales semble déjà porter ses fruits. La ministre de la Justice a promis la mise en place dès le début de l’année 2020 du bracelet antirapprochement, qui a fait ses preuves en Espagne.

Le nombre de meurtres de femmes a beaucoup diminué en 10 ans sur le territoire espagnol, depuis que le bracelet antirapprochement a été mis en place. Nicole Belloubet a annoncé la future mise en place, “début 2020”, de ce dispositif. Elle explique : “Avant la fin de l’année, nous sommes en capacité d’avoir vraiment un dispositif”. Le bracelet antirapprochement déclenche un signal si un conjoint ou ex-conjoint violent ne respecte pas la distance imposée. C’est l’une des mesures qui ont été annoncées mardi, pour l’ouverture du Grenelle contre les violences conjugales.

En réalité, ce bracelet antirapprochement est inscrit dans la loi française depuis février 2017, mais n’a encore jamais été utilisé. Sa mise en oeuvre demande un budget “sans doute de 5 à 6 millions pour doter toutes les personnes qui en ont besoin. On trouvera le budget, c’est une priorité”, déclare la ministre. Le port de ce bracelet est jusqu’ici réservé aux personnes condamnées. Or, le Parlement a reçu et votera un texte pour élargir son application.

Rubriques

Société