Le boxeur gilet jaune veut sortir de prison

L'ex-boxeur professionnel Christophe Dettinger, écroué dans l'attente de son procès pour avoir frappé des gendarmes le 5 janvier dernier, a déposé une demande de fin de détention provisoire. 

Christophe Dettinger, ancien boxeur professionnel poursuivi pour l'agression de deux gendarmes lors de l'acte 8 des gilets jaunes à Paris, le 5 janvier dernier, a demandé la fin de sa détention provisoire, apprend-on de ses avocats. 

Son audience, prévue le 22 janvier devant la cour d'appel de Paris, décidera de son maintien en détention provisoire ou de sa remise en liberté dans l'attente de son procès, fixé au 13 février prochain. L'ex-boxeur, poursuivi pour "violences volontaires en réunion sur personnes dépositaires de l'autorité publique", risque jusqu'à 7 ans de prison.

Placé en garde à vue le 7 janvier dernier, l'homme avait été présenté deux jours plus tard au tribunal correctionnel de Paris, en comparution immédiate. Surnommé "le gitan de Massy", il s'était alors justifié en expliquant avoir vu des CRS matraquer des gens et avoir perdu le contrôle. Lors de cette audience, Christophe Dettinger avait demandé un délai pour pouvoir préparer sa défense. Il se trouve depuis incarcéré à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis. 

Rubriques

Société