Le “barbecue de la colère”

Depuis le début de l’année 2019, 46 policiers se sont suicidés, selon la direction générale de la police nationale. C’est pourquoi un syndicat a décidé d’organiser un “barbecue de la colère” ce vendredi 23 août 2019.

Face à la vague de suicides dans la fonction, le directeur de la police nationale, Eric Morvan, a invité ses équipes début mai à organiser davantage de pique-niques, de barbecues ou de sorties sportives. Ceci ayant pour but de renforcer la convivialité et de lutter contre les suicides. Le syndicat Unité SGP Police - FSMI FO a appelé les troupes à participer, à l’occasion du G7 de Biarritz, au “barbecue de la colère”, vendredi 23 août, à partir de 18h.

“Oui, on peut le dire, c’est une forme de pied de nez car parler de pique-nique, baby-foot pour lutter contre les suicides, c’est une non-réponse de la part de notre hiérarchie et des autorités”, précise un membre du syndicat, Dominique Le Dorneur. L’idée est de “rassembler un maximum de personnes pour se faire entendre”. Pour cela, rien de mieux que de l’organiser à Biarritz pour le G7, puisque plus de 10 000 policiers seront déjà sur place.

Rubriques

Société