L'avocat de Jonathann Daval affirme qu'Alexia était violente à cause de son traitement contre l'infertilité

Randall Schwerdorffer, l'avocat de Jonathann Daval qui a avoué avoir tué sa femme en l'étranglant, évoque les violences "ponctuelles" dont aurait fait preuve Alexia Daval à l'encontre de son mari. Des crises qui seraient dues, selon lui, au traitement contre l'infertilité que prenait la jeune femme.

Interrogé sur BFMTV, Me Randall Schwerdorffer, l'avocat du mari d'Alexia Daval qui est passé aux aveux ce mardi, a immédiatement fait part des violences supposées dont aurait fait preuve la jeune femme sur son époux. Il s'est expliqué plus en détail au micro de BFMTV, mercredi soir : "Depuis le début de cette affaire, j’ai reçu énormément de courriers, anonymes ou avec des coordonnées, beaucoup de gens de la région de Gray m’ont parlé, et il m’a été dit, y compris par des journalistes qui ont enquêté sur place, qu’il a été question de violences commises de façon extrêmement ponctuelle par Alexia sur Jonathann", a-t-il fait savoir.

"Ça peut aller jusqu’à la bipolarité et produire des accès de violence"

Tout en précisant ne pas "détenir la vérité", Me Schwerdorffer n'a pas encore pu déterminer la nature exacte de ces violences présumées. "Violences verbales ou physiques, je ne m’avancerai pas trop", a-t-il ajouté, tout en avançant que le traitement que prenait Alexia Daval pour lutter contre son infertilité pouvait avoir modifié son comportement : "Alexia avait un traitement pour des problèmes de fertilité. Et on sait que ce traitement, je m’en suis entretenu avec maître Florand, a des effets significatifs de modification du comportement. Ça peut aller jusqu’à la bipolarité et produire des accès de violence. Je sais qu’elle avait parfois du mal à supporter ce traitement, et que ça pouvait occasionner des crises", a développé l'avocat.

Rubriques

Société