Laurent Wauquiez : combien a-t-il été payé pour tenir ses propos polémiques à l'EM Lyon ?

Ce lundi soir, Quotidien a dévoilé de nouveaux extraits des déclarations chocs tenues par Laurent Wauquiez dans le cadre de cours à l'EM Lyon. Combien a-t-il été rémunéré pour faire cours devant des étudiants lyonnais triés sur le volet ?

Laurent Wauquiez est dans la tourmente. Malgré quelques rares soutiens, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes doit faire face à une importante polémique déclenchée par la diffusion sur TMC de ses propos tenus lors d'un cours à l'EM Lyon. 

Vendredi soir dernier, la séquence enregistrée à l'insu de Laurent Wauquiez et diffusée par Quotidien révélait le peu d'estime que l'ancien candidat à la primaire de la droite voue à ses confrères, ses opposants politiques comme ceux de son parti Les Républicains. Il s'en était notamment pris à Gérald Darmanin, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel. Dans le second enregistrement, dévoilé ce lundi soir, Laurent Wauquiez tire à boulets rouges sur Valérie Pécresse et Alain Juppé. Mais ils ne sont pas les seuls à en prendre pour leur grade. Des propos-chocs qui font vivement réagir, même dans son propre camp.

Interrogé ce matin sur RMC, le député LREM Bruno Bonnell, président du conseil d'administration de l'école EM Lyon a indiqué combien le président des Républicains avait été "payé" pour donner des cours, "comme tout intervenant dans une école". 

1900 euros pour une dizaine de cours

"De tête, c'est de l'ordre de 1900 euros pour une série de cours. Rien de spécial, pas de traitement de faveur pour quelqu'un qui était censé inspirer les étudiants. C'est un format classique d'une dizaine de cours que l'on appelle des cours électifs", a-t-il révélé, tout en se disant "déçu" par la prestation de Wauquiez.

"Je suis d'abord déçu parce que les cours sont faits pour inspirer les élèves et être apolitiques. Ils sont devenus politisés et assez désespérants pour la chose publique. Je suis aussi déçu par les propos sur les députés LREM, explique-t-il. Monsieur Wauquiez devrait se méfier, quand il utilise à Lyon le mot "guignol", il devrait se souvenir d'une pièce très célèbre de Guignol, qui s'appelle "Le marchand de picarlas", qui sont des petits fagots de bois et il s'est pris une volée de bois vert et il l'a mérité. C'est tellement déraisonnable et outrancier que là, on est dans lacommedia dell'arte. Si j'avais envie de le traiter d'un personnage de Guignol, je l'appellerai Polichinelle avec ses secrets inventés et éventés".

Rubriques

Société