L'appel aux dons d'une jeune fille pour sauver son père d'une mort certaine

La jeune Tunisienne, installée à Herblay, dans le Val d'Oise, espère réunir 400.000 euros pour pouvoir faire bénéficier son père d'une greffe de la moelle osseuse en France.

Myriam à 19 ans. Cette jeune Tunisienne qui réside à Herblay, dans le Val-d'Oise, s'est lancé un défi de taille : sauver la vie de son père qui attend une greffe de moelle osseuse. "Soit je laisse mon père mourir sous mes yeux en Tunisie, soit je trouve un moyen de le faire soigner dans un autre pays", écrit-elle dans le texte de l'appel aux dons qu'elle a lancé pour sauver son père. 

Selon la jeune femme, son père, âgé de 62 ans, souffre d'une aplasie médullaire, soit une maladie "semblable à une leucémie (...) qui le prive de ses défenses immunitaires". Le père de famille aurait déjà subi une première opération en France, financée par ses proches. Mais son état de santé se serait fortement dégradé. "Les analyses ont montré que l’aplasie était de retour et que la seule solution était la greffe", explique son frère au Parisien.

Le père de Myriam, ressortissant tunisien, ne peut pas être correctement soigné dans son pays, car la Tunisie "ne dispose pas des moyens" nécessaires pour soigner une telle pathologie chez un patient âgé de plus de 50 ans. C'est pourquoi Myriam fait appel à la générosité des internautes pour que son père se fasse opérer en France, où il ne bénéficie pas de la Sécurité sociale. D'après le devis publié par la jeune femme, la greffe de moelle osseuse de son père devrait coûter au minimum 400.000 euros. Le père de Myriam a déjà trouvé une donneuse : sa soeur, qui est compatible. 

Rubriques

Société