Le géant de la grande distribution a admis ce mardi matin avoir commercialisé des produits Lactalis malgré le rappel de lots contaminés à la salmonelle, en vigueur depuis le 21 décembre. Leclerc, qui précise qu'environ 1.000 articles sont concernés, n'a pas communiqué sur les magasins en question.

Malgré le rappel de laits infantiles contaminés à la salmonelle effectué par Lactalis, le 21 décembre dernier, le premier groupe français de grande distribution a reconnu avoir continué à vendre les lots incriminés dans certains de ses magasins. "Il apparaît que 984 produits ont malgré tout été vendus après le rappel dans plusieurs magasins", a indiqué par communiqué le distributeur, qui n'a pas précisé la localisation des points de vente concernés.

Leclerc explique avoir détecté ce problème en procédant à "un audit interne de vérification de la bonne application des mesures de retrait des produits de l'entreprise Lactalis", suite à une première erreur constatée dans le magasin Leclerc de Seclin (nord de la France).

Le magasin de grande distribution, qui précise être actuellement en train d'effectuer "un audit des procédures afin d'identifier précisément les raisons de ce dysfonctionnement et de mettre en place les mesures correctives nécessaires", affirme avoir localisé les clients ayant acheté les lots contaminés et que "les directions des magasins les contactent actuellement individuellement". Un numéro vert a également été mis en place : 01.71.53.51.20.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !