L'ADN de Maëlys détecté sur le canapé de Nordahl Lelandais

Sa mère affirme ne pas avoir vu son fils rentrer au domicile familial avec la fillette, la nuit de sa disparition...

Alors que Nordahl Lelandais refuse toujours d'expliquer comment est morte Maëlys, les enquêteurs ont détecté de l'ADN de la fillette sur le canapé de ses parents, dans le domicile familial où vivait jusqu'ici le trentenaire. Le 14 février dernier, l'ancien maître-chien de l'armée de terre, âgé de 35 ans, est passé aux aveux en admettant avoir tué la petite fille, mais "accidentellement", s'obstine-t-il à avancer. Maëlys avait disparu lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère, dans la nuit du 26 au 27 août dernier.

Rapidement, les enquêteurs avaient concentré leurs investigations sur Nordahl Lelandais, arrêté dès septembre et mis en examen dans cette affaire depuis novembre, pour l'enlèvement et le meurtre de la fillette, qui aurait eu 9 ans. Après avoir nié son implication dans sa disparition pendant des mois, Nordahl Lelandais a finalement avoué l'avoir tuée lors d'une confrontation à de nouveaux éléments incriminants, notamment la découverte d'une trace de sang appartenant à l'enfant, dans le coffre de sa voiture. 

L'ancien militaire avait ensuite mené les enquêteurs à l'endroit où il se souvenait avoir abandonné le corps de Maëlys. Les restes de la fillette avaient alors été retrouvés, ainsi que des débris de ses habits. 

Rubriques

Société