Après Leclerc dont la direction a reconnu, ce mardi, avoir commercialisé des lots de laits infantiles rappelés par Lactalis, c'est au tour d'Intermarché d'être suspecté d'avoir vendus du lait contaminé à la salmonelle, malgré les rappels.

Les magasins du groupe Intermarché ont-ils, comme ceux du groupe E. Leclerc, commercialisé dans leurs rayons des lots de laits infantiles Lactalis pourtant rappelés par la marque ? 

C'est en tout cas ce que pense la mère d'un nourrisson, qui a assuré à FranceInfo avoir acheté le 3 janvier dernier dans un Intermarché de Marles-les-Mines (Pas-de-Calais) du lait infantile dont le numéro de lot fait l'objet d'un rappel. FranceInfo indique qu'une enquête interne aurait été ouverte par Intermarché, ce mardi 9 janvier.

"J'étais au courant des problèmes avec certains laits infantiles, mais quand je l'ai vu en rayon, je me suis dit que peut-être l'entreprise avait redémarré la production", a expliqué la mère du nouveau-né qui n'a donc pas fait consommer le lait incriminé à son bébé et a pu obtenir son remboursement auprès du magasin Intermarché en question.

Mardi 9 janvier, le groupe E. Leclerc reconnaissait par communiqué avoir commercialisé de nombreux lots rappelés par Lactalis en raison de leur possible contamination à la salmonelle. Là aussi, une enquête interne a été ouverte.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !