La Sécu encore en déficit

Cette année, après la crise des gilets jaunes et une conjoncture économique décevante, les comptes de la Sécurité Sociale sont de nouveau dans le rouge. Cette nouvelle rechute oblige le gouvernement à repousser à 2023 le retour à la normale promis pour cette année.

2019 devait être l’année du retour historique à la normale de la Sécurité Sociale. Ce retour à l’équilibre est attendu depuis maintenant 18 ans et devra encore attendre jusqu’à au moins 2023. Le déficit devrait atteindre 5,4 milliards d’euros selon le PLFSS (projet de loi de financement de la Sécurité Sociale) révélé lundi par le gouvernement.

Cette rechute est due, en partie, aux prévisions trop optimistes en termes de croissance, d’inflation et de masse salariale. Ces derniers n’ont pas augmenté autant que ce qui était espéré et ont donc réduit les rentrées d’argents attendues. Contrairement à ce qu’indique la Loi Veil de 1994, les dépenses imprévues de 2019 ne sont pas compensées par l’Etat et c’est donc la Sécurité Sociale qui se retrouve à assumer la facture des gilets jaunes. Le retour dans le vert est donc repoussé à 2023 mais nous ne savons pas encore comment l'exécutif compte y arriver.

Rubriques

Société