La fin du quoiqu’il en coûte

C’est presque la fin du Covid mais aussi de l’euphorie induite par les mesures du "quoi qu’il en coûte"® partout dans le monde. Le FMI dégrade aujourd’hui ses anticipations de croissance 2022 aux USA, en Chine et en Europe. Les raisons : le ralentissement chinois actuel et, aux US, un plan de relance de Joe Biden amputé par le Sénat, et "la sortie précoce d’une politique monétaire exceptionnellement accommodante". En clair le retour aux objectifs de maîtrise de la dépense publique, la remontée des taux et la croissance faible. Cette fin là nous réjouit moins.

 

Rubriques

Société