La communauté rom terrorisée

Dans la nuit du lundi 25 mars, des expéditions punitives contre la communauté rom ont été perpétrées suite à de fausses accusations d’enlèvements. Les rumeurs ont été lancées sur les réseaux sociaux entraînant une vague de violence envers la communauté rom qui se dit aujourd’hui terrorisée.

Durant cette nuit, ce sont près de 20 personnes qui ont été interpellées par la Police à la suite de ces expéditions punitives qui visaient la communauté rom présente au nord de Paris. Les personnes interpellées ont été placées en garde à vue pour “violences volontaires”, “dégradations et incendies” et “participation avec armes à un attroupement”. Les 23 membres de la communauté rom présents ont réussi à prendre la fuite et à se réfugier dans un magasin, échappant ainsi au lynchage. Au cours de la même soirée, deux camionnettes et un autre véhicule leur appartenant ont été brûlés.

Cette vague de violence s’est créée sous l’impulsion d’une rumeur lancée sur internet. Ainsi, des vidéos de kidnappings supposés ont été postées et associées à la communauté rom. Une haine qui est partie des réseaux sociaux et qui s’est ensuite transformée en véritable violence contre la communauté rom qui se dit aujourd’hui terrorisée.

Rubriques

Société