La chipo qui fait du bien

Il en avait marre, Lucas, de ces soirées avec ses potes qui le laissaient sur sa faim. Un petit barbeuc, un petit pétard, et voilà! Ils avaient ensuite encore  faim. Lucas, boucher de son état, a décidé de sortir du cercle vicieux : « Plutôt que de fumer et ensuite d’avoir faim, autant manger ce que l’on fume, comme ça on n’aura plus faim, et plus envie de fumer, puisqu’on aura incorporé le truc. » . Et ça marche. Lucas a crée sa boîte et il cartonne. Sa marque s'appelle Ouidi. Bon, 50 euros le kilo quand même.

Rubriques

Société