La Chine se défend

La Chine a salué une étude qui prétend avoir trouvé des preuves d’anticorps Covid-19 chez des patients italiens datant d’octobre 2019. Donc bien avant les cas signalés à Wuhan en décembre dernier. Zhao Lijian, Porte-Parole du ministère chinois des affaires étrangères, a déclaré que l’étude montre que la source du virus est une « question complexe » qui « peut impliquer plusieurs pays ». Et voilà encore la faute des Italiens. L’étude citée par ce porte-parole n’est absolument pas fiable. La Chine fera tout son possible pour se dédouaner.

Rubriques

Société