L’Iran torture

Amnesty International dénonce les méthodes d’interrogatoires iraniennes où les pires tortures sont courantes. Pulvériser les parties génitales, arracher les ongles des doigts, mettre une personne en position dit du « Kebab »…Voici quelques échantillons des tortures infligées par la police iranienne. Ces « méthodes » ont été largement utilisées contre les manifestants, en novembre 2019, qui condamnaient le gouvernement en place. Amnesty International a obtenu plus de 500 témoignages et accuse l’Iran d’avoir pratiqué la torture sur plus de 7 000 manifestants.

 

Rubriques

Société