L’Europe à la traîne

La France était jusqu’à présent une économie de faible amplitude : elle souffrait moins que les autres pendant les crises (merci les amortisseurs sociaux) mais profitait également moins des phases de reprise. Avec le Covid notre économie a dégringolé en 2020 dans des proportions importantes (-8%) mais plus faibles que l’Espagne (-11%), l’Italie (-9%) ou le UK (-10%). Or en 2021, selon l’OCDE, elle va rebondir plus fortement que ses voisins (+5,9% vs +3,9% en moyenne en Zone Euro et 5% au UK) et même que l’Allemagne (+3% en 2021). Un changement notable et positif de notre réactivité à la hausse. Une constante. Selon l’OCDE, ça n’est qu’à la fin 2021 que la Zone Euro rattrapera son niveau d’activité pré-Covid.A cette date les US seront quasi 7 points au-dessus de ce même niveau de référence et la Chine, 15 points. Certes, la Zone Euro a abandonné ses dogmes austéritaires et s’est convertie à la relance, mais le retard européen en matière de vaccination condamne l’UE à souffrir plus longtemps que les autres du ralentissement de l’économie. L’Europe reste une zone de faible croissance. Un virus dont on ne se débarrasse pas. 

Rubriques

Société