Karen McDougal : l'ex-playmate porte plainte pour ne plus avoir à dissimuler sa liaison avec Donald Trump

On entend de plus en plus parler des rapports du 45e président des États-Unis Donald Trump avec diverses femmes, et ça ne risque pas de se tasser ! C'est maintenant au tour de Karen McDougal, ex-playmate de se faire entendre ! 

Karen McDougal a décidé de se réveiller ce mardi 20 mars dernier, en portant plainte contre Donald Trump afin d'ôter une clause de confidentialité que le président lui aurait fait signer pour qu'elle ne divulgue pas leur relation, ayant eu lieu sur l'année 2006-2007

Une "romance" entre le président et l'ex-playmate ? 

Karen McDougal, ex-playmate aujourd'hui âgée de 46 ans, a eu recours à des avocats pour déposer sa plainte contre le président américain Donald Trump. La jeune femme souhaiterait se faire entendre auprès des autorités de Los Angeles, au sujet d'une "romance" entre elle et Donald Trump, ayant duré dix mois entre 2006 et 2007. Une fois leur relation terminée, l'actrice affirmerait avoir subi des menaces et des pressions pour qu'elle dissimule l'adultère. 

Donald lui verse 150 000 dollars

Donald Trump, pour qui son mariage avec Melania est particulièrement important, a ainsi versé la coquette somme de 150 000 dollars à la playmate pour qu'elle tienne sa langue. Malheureusement pour le président, l'histoire a commencé à s'ébruiter, et certains médias ont repris l'information, l'obligeant à menacer Karen McDougal de la "ruiner financièrement". Cette dernière, armée de ses avocats à qui elle a versé la moitié de la somme perçue pour se taire, se dit prête à affronter Donald et à faire éclater la vérité au grand jour. 

Karen souhaite désormais faire cesser les rumeurs à son sujet. Après 15 apparitions dans des magazines Playboy, l'ex-mannequin désire mener une vie paisible. 

Rubriques

Société