Jonathann Daval reste en prison

La demande de remise en liberté de Jonathann Daval, principal suspect dans l'enquête sur le meurtre de sa femme Alexia, a été rejetée. 

L'avocat de l'informaticien de 34 ans avait déposé une demande de remise en liberté de son client, début octobre, trois mois après que ce dernier soit revenu sur ses aveux. Pour rappel, le mari d'Alexia Daval avait alors assuré face aux juges ne pas avoir tué sa femme et être la victime d'un complot familial dans lequel le meurtrier serait son beau-frère, Grégory Gay. Celui-ci, ainsi que son épouse et soeur d'Alexia, Stéphanie Gay, avaient demandé une confrontation. 

Alors que Stéphanie et Grégory Gay ont obtenu qu'une confrontation soit bien fixée, la demande de remise en liberté de Jonathann Daval a été rejetée par le juge des libertés et de la détention. « Le premier motif de rejet est la nécessité de conserver les preuves ou indices matériels », a fait savoir le procureur, précisant que le rejet a également pour but « d’assurer la sécurité » de Jonathann Daval, mis et examen incarcéré à Dijon fin janvier, suite à ses premiers aveux. 

Face à cette décision, Me Randall Schwerdorffer, défenseur de Jonathann Daval, a annoncé vouloir « interjeter appel » de la décision du juge, pourtant peu surprenante. « C’est une décision tellement surveillée et attendue par l’opinion publique qu’on se doute qu’il faut avant tout ne pas heurter l’opinion publique », a-t-il commenté auprès de l'AFP. 

Rubriques

Société