Jonathann Daval mis en examen pour « meurtre sur conjoint » : son avocat plaide « l’accident »

Ce mardi 30 janvier, Jonathann Daval, le mari d’Alexia Daval, dont le corps en partie calciné a été retrouvé dans un bois près de Gray le 30 octobre dernier, a avoué l’avoir tué mais “par accident”. Placé en garde à vue depuis lundi matin, il a été mis en examen pour “meurtre sur conjoint”, puis écroué.

Jonathann Daval a avoué avoir tué sa compagne Alexia Daval, dont le corps avait été découvert fin octobre dans un bois de Haute-Saône. Placé en garde à vue depuis lundi 30 janvier au matin, l’informaticien de 34 ans, décrit comme un garçon timide et discret, “a reconnu avoir tué son épouse, mais il a dit que c’était un accident, qu’il ne voulait pas et il regrette”, ont rapporté ses avocats Me Ornella Spatafora et Me Randall Schwerdorffer.

Lors d’une conférence de presse donnée ce mardi dans la soirée, la procureure de Besançon Edwige Roux-Morizot a annoncé la mise en examen de Jonathann Daval pour “meurtre sur conjoint” ainsi que son placement en détention. Le suspect risque désormais la réclusion criminelle à perpétuité.

Un garçon “formidable” d’après son avocat, qui plaide “l’accident”

Pour ses avocats, Jonathann est un garçon “formidable” qui va payer pour “quelques secondes dans sa vie” où il a perdu pieds. Une défense difficilement tenable lorsque l’on sait qu’il faut au minimum trois minutes pour ôter la vie à une personne en l’étranglant, ce qui a été le cas pour Alexia Daval, morte étranglée. De plus, Jonathann Daval l’aurait par la suite habillée de sa tenue de jogging, puis enroulée dans un drap et transportée jusqu’au lieu de la découverte de son corps, un bois à proximité du domicile. Il a ensuite menti à tout le monde, dont sa belle-famille, pendant les trois mois de l’enquête qui ont conduit à son interpellation et finalement, ses aveux.

Rubriques

Société