JO 2018 : le skieur Gus Kenworthy et son compagnon sauvent un chiot destiné à l'alimentation en Corée du Sud

Le couple a adopté une petite chienne baptisée "Beemo".

Le skieur Gus Kenworthy s'est illustré lors des JO 2018 en embrassant sur la bouche son compagnon, une première dans l'histoire des Jeux olympiques. Il vient également de faire parler de lui sur les réseaux sociaux en dénonçant l'élevage des chiens pour l'alimentation en Corée du Sud. Le champion américain de slopestyle a en effet acheté une petite chienne destinée à être mangée pour la sauver. Une décision qu'il a partagé en prenant la pose sur Twitter avec son compagnon et l'animal, ce vendredi 23 février.

"Ce matin, Matt (son compagnon, l'acteur Matthew Wilkas) et moi avons eu le cœur brisé en visitant l’une des 17 000 fermes à chien de Corée du Sud. A travers le pays, 2,5 millions de chiens sont élevés pour être consommés dans les conditions les plus perturbantes que vous puissiez imaginer", a-t-il écrit.

Gus Kenworthy explique en effet que les chiens qu'ils ont aperçu étaient mal nourris et maltraités".  "Les chiens sont entassés dans des petits enclos et exposés aux conditions hivernales glaciales et aux étés torrides".

Rubriques

Société