JO 2018 : deux athlètes sud-coréens bannis à vie pour avoir agressé sexuellement des coéquipières

Choi Jae-woo et Kim Ji-hyon ont été bannis à vie de toutes compétitions pour avoir agressé sexuellement des coéquipières. Ils avaient participé à la finale des bosses à Pyeongchang...

La Fédération sud-coréenne de ski (KSA) a pris des sanctions à la hauteur des accusations. Choi Jae-woo et Kim Ji-hyon, deux athlètes olympiques sud-coréens spécialistes du ski de bosses viennent d'être exclus à vie pour avoir agressé physiquement et sexuellement des coéquipières, a rapporté la Fédération ce jeudi. 

Les deux athlètes avaient notamment participé aux Jeux olympiques de Pyeongchang il y a quelques semaines. Ils sont accusés d'avoir agressé sexuellement et physiquement des athlètes féminines, a fait savoir un porte-parole de la KSA.

Le porte-parole a expliqué qu'après enquête, «il a été décidé de bannir Choi et Kim de manière permanente», soulignant que désormais, les deux sportifs ne pourraient plus prendre de licence auprès de la Fédération sud-coréenne de ski. Ils ne pourront donc plus prendre le départ de compétitions nationales et internationales. 

Des dénonciations poussées par l'arrivée du mouvement #MeeToo en Corée

Cette sanction a été prise alors qu'en Corée, le mouvement #MeeToo commence à faire tomber ses premières têtes. Une véritable révolution dans ce pays, où les femmes sont encore en prise à une tradition patriarcale malgré les avancées technologiques et économiques. Ces dernières sont souvent réticentes à témoigner d'agressions sexuelles subies, surtout lorsqu'elles ont été perpétrées par des hommes de pouvoir. 

Rubriques

Société