La jihadiste française Mélina Boughedir risque la peine de mort en Irak

Déjà condamnée à sept mois de prison pour entrée illégale sur le territoire irakien, elle va être jugée pour terrorisme. 

La Française risque cette fois la peine de mort. Mélina Boughedir, condamnée en première instance à 7 mois de prison pour être entrée illégalement en Irak, va être jugée pour terrorisme, annonce l'AFP.

"En réexaminant le dossier, la Cour de cassation est arrivée à la conclusion qu'il ne s'agissait pas d'une simple entrée illégale sur le territoire irakien, car elle savait que son mari allait rejoindre Daech et l'a suivi en connaissance de cause", a expliqué une source proche de ce dossier à l'Agence France Presse. 

Selon la loi irakienne, la jihadiste française de 27 ans risque la peine capitale pour appartenance à une organisation terroriste, bien qu'elle n'ait pas pris part aux combats.

Mélina Boughedir a été interpellée durant l'été 2017 à Mossoul, ville anciennement proclamée par l'État islamique comme étant la capitale de Daech. Elle était alors en compagnie de ses quatre enfants, dont trois ont depuis été rapatriés en France. En février, la jeune femme a été condamnée à sept mois de prison. Elle devait initialement être expulsée vers la France.

Rubriques

Société