Une jeune femme rentrée de Syrie placée en garde à vue à la DGSI

Dès son retour de Syrie ce mardi soir, la jeune femme de 21 ans a été placée en garde à vue dans les locaux de la DGSI.

De retour de Syrie mardi 14 novembre, une Française de 21 ans a été placée en garde à vue à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste".

La jeune femme, partie en vacances au Maroc avec sa famille en août dernier, en avait profité pour rejoindre la Syrie et la katiba d'Omar Omsen, considéré comme l'un des recruteurs principaux de candidats au djihad. Son groupe, lié à Al-Quaïda, est basé à seulement quelques kilomètres de la frontière turque, dans l'Ouest de la Syrie.

Une première tentative de fuite lui avait valu d'être frappée

Par la suite, la jeune Française est restée plus de deux mois sur place, avec son fils âgé de quelques mois seulement, avant de s'enfuir. En septembre dernier, elle avait déjà tenté de prendre la fuite en compagnie d'une Belge de 14 ans, en vain. Rattrapée, elle avait été frappée pour avoir voulu partir.

Finalement, elle semble être parvenue à s'enfuir seule puis à rejoindre la Turquie, où elle a été interpellée et remise aux autorités françaises dans la soirée de mardi. Sa garde à vue dans les locaux de la DGSI peut durer 96 heures. Son nourrisson a été placé. 

La jeune mère est la dixième ressortissante française à revenir officiellement de Syrie, depuis le début de l'année 2017.

Rubriques

Société