Iran : une trentaine de femmes interpellées pour avoir ôté leur voile en public

En Iran, la police a procédé à l'arrestation d'une trentaine de femmes à Téhéran, qui avaient enlevé leur voile en public pour protester contre son port obligatoire.

À Téhéran, la police iranienne a interpellé une trentaine de femmes qui avaient enlevé leur voile en public, alors que le port de celui-ci est obligatoire depuis la révolution islamique de 1979, ont rapporté ce jeudi soir plusieurs médias iraniens. 

"La police a arrêté 29 personnes qui perturbaient l'ordre social et les a remises à la justice", a affirmé par communiqué la police de Téhéran.

Ces dernières semaines sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont publié des photos capturées à Téhéran et dans d'autres villes iraniennes, sur lesquelles ont peut voir des femmes marcher dans la rue, tête nue, leur voile pendu au bout d'une perche en signe de protestation. 

Depuis 1979 et la révolution islamique, la loi en vigueur en Iran impose aux femmes de sortir la tête voilée et le corps couvert d'un vêtement ample. Ces dernières années, un nombre croissant de Téhéranaises, mais aussi de femmes vivant dans d'autres grandes villes prennent le risque de sortir dehors la tête découverte, laissant apparaître leur chevelure.

Rubriques

Société