Irak : une Allemande condamnée à mort pour son appartenance à l'État Islamique

L'Allemande a reconnu s'être rendue en Irak avec ses deux filles, pour leur faire épouser deux djihadistes. Elle est la première femme européenne à être condamnée pour "soutien logistique et aide à l'organisation terroriste pour commettre des crimes".

Pour la première fois, une Européenne a été condamnée à mort par l'Irak, ce dimanche 21 janvier. Il s'agit d'une ressortissante allemande, qui avait rejoint le groupe État Islamique et dont l'identité n'a pas été révélée. D'origine marocaine, cette dernière a été condamnée à la pendaison pour "soutien logistique et aide à l'organisation terroriste pour commettre des crimes".

"L'accusée a reconnu, lors des interrogatoires, avoir quitté l'Allemagne pour la Syrie puis l'Irak pour rejoindre l'EI, avec ses deux filles qui ont épousé des membres de l'organisation terroriste", a expliqué par communiqué la Cour pénale centrale de Bagdad.

En septembre dernier, la même cour pénale avait condamné à mort un djihadiste russe arrêté à Mossoul, dans le nord du pays. 

Récemment, plusieurs djihadistes françaises détenues en Syrie, et non en Irak, ont demandé à être rapatriées en France pour y être jugées. Ce que pour l'instant refusent les autorités françaises, d'après qui près de 1.700 Français ont rejoint les zones djihadistes irako-syriennes depuis 2014. Environ 450 d'entre eux seraient morts et un peu plus de 300 seraient rentrés en France. 

Rubriques

Société