Le ministère tunisien de la culture aurait interdit la diffusion du film "Call me by your name", un long métrage retraçant une histoire d'amour entre deux hommes de générations différentes. D'après l'un des plus gros distributeurs du pays, Lassaad Goubantini, il s'agirait d'une "atteinte aux libertés". 

Initialement prévue pour mercredi soir dernier à Tunis, la diffusion du film "Call me by your name" de Luca Guadagnino a été annulée. Ce film qui s'annonçait prometteur, retraçait une relation amoureuse entre deux hommes. Selon le distributeur Lassaad Goubantini, c'est à cause du sujet du film que ce dernier aurait vu refusé son visa d'exploitation. 

L'homosexualité en Tunisie : un sujet tabou

Lassaad Goubantini s'est confié à l'AFP et a fait part de son indignation. Selon lui, l'interdiction de la projection du film serait probablement due à l'histoire du film, à savoir une relation amoureuse entre un adolescent et un homme plus âgé. En effet, l'homosexualité étant interdite en Tunisie et punie par la loi, ce sujet est tabou dans le pays, et les personnes LGBT font face à une forte pression ainsi qu'à une certaine hostilité à leur égard. 

"Le cinéma est un acte assumé"

Le distributeur a essayé à plusieurs reprises de joindre le Ministère de la Culture pour proposer différentes manières de projeter le film, mais celui-ci s'est tout de même vu interdit. Selon le distributeur, cette restriction serait une "atteinte aux libertés", et irait contre la Constitution du pays. 

Ce n'est par ailleurs pas la première fois qu'un film se retrouve interdit de projection en Tunisie : la projection du célèbre film "Wonder Woman", dont l'actrice qui joue dedans est de nationalité israélienne, avait été annulé. En effet, ce dernier avait subi une plainte du parti nationaliste Al-Chaab. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !