Indonésie Le marché de l’horreur !

Le maire de Tomohon, ville d’Indonésie s’était engagé auprès des associations de défense de la cause animale à ce que ne soient plus vendus ni chats ni chiens destinés à être mangés sur le marché de sa ville.

Malheureusement, comme le prouve ces images, la barbarie continue. Barbecue de chats brulés alors qu’ils sont encore vivants, chiens frappés à mort en pleine rue…

Et la consommation de chiens et chats est en plein boum dans toute l’Indonésie. Contrairement à des pays comme la Chine ou la Corée du Sud, où la conscience du droit des animaux et l’engouement pour les animaux de compagnie se sont développés avec la forte croissance économique, l’Indonésie est loin d’être débarrassée de cette habitude culinaire ancestrale.

De nombreux indonésiens qui n’ont pas encore les moyens d’acheter du bœuf, se tournent vers le chien ou le chat. C’est plus facile et moins coûteux que d’élever du bœuf.

Etonnant dans un pays musulman ! Religion où le chien est considéré comme impur.

A Bali, Janice Girardi, activiste pour le bien-être animale estime que 70 000 chiens sont abattus chaque année pour la consommation.

Et quand on pense que le ministère du Tourisme indonésien espère attirer à Bali 7 millions de touristes étrangers l’an prochain.

Pour atteindre ses objectifs, il a intérêt à interdire ces pratiques barbares. 

Rubriques

Société