En Inde, un collège a souhaité faire face à la triche de ses élèves de manière assez particulière, puisqu'il a fait intervenir du personnel pour couper les manches de ses élèves. 

Chaque année, en Inde, le pays fait face à de nombreux tricheurs, lorsque vient la saison des examens. Si des mesures strictes sont nécessaires, un collège en particulier a lutté contre le problème de manière plutôt atypique...

Ils coupent les manches de leurs élèves

Chaque année, en Inde, des mesures sont prises par les écoles pour empêcher la triche pendant les examens. Si en 2016 déjà les élèves avaient été contraints de passer leurs examens vêtus simplement d'un slip, cela n'a pas empêché des milliers d'entre eux de tricher.

Cette année, c'est un collège de Muzaffarpur qui a décidé de prendre les choses en mains : ses enseignants ont reçu la consigne de couper les manches de leurs élèves pour qu'ils ne trichent pas. Si le concours ne visait que des femmes, celles-ci ont ainsi pu se retrouver face à un personnel muni de ciseaux et de rasoirs lorsqu'elles sont allées passer leur concours du BiEC Combined Entrance Competition Board. Une scène qui a été diffusée sur les réseaux sociaux

L'école interdite d'examens

Bien que les élèves avaient été averties de ne devoir porter que des hauts à manches courtes, certaines ont fait le choix de mettre des manches longues, qui ont ainsi été coupées. Mais cela a fait polémique : "L’intention est compréhensible et [l’école] a pris soin de n’impliquer que du personnel féminin, mais le problème était que les candidates ont été obligées de redimensionner leurs manches à la vue de tous", explique le responsable de l'éducation du district. Suite à cette polémique, l'école s'est vue interdire l'organisation d'examens pour le futur. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !