Les images de la spectaculaire défection d'un soldat de Corée du Nord (vidéo)

Le soldat nord-coréen franchit la frontière qui sépare la Corée du Nord de la Corée du Sud sous les balles des gardes frontières nord-coréens. Blessé, il finira par être secouru, de nuit, par des soldats sud-coréens. 

Les images sont spectaculaires. Tout d'abord parce qu'elles montrent la fuite désespérée d'un soldat sous les balles, mais également parce qu'elles sont rares. 

Le 13 novembre 2017, un soldat nord-coréen a franchi la frontière qui sépare la Corée du Nord de la Corée du Sud, poursuivi par les soldats du régime de Pyongyang qui lui tiraient dessus. Grièvement blessé, il a été secouru par les troupes de la Corée du Sud, qui sont venues le chercher de nuit, en rampant à terre. Cette spectaculaire défection s'est produite en plein après-midi, au niveau de la zone commune de sécurité (JSA) de la zone coréenne démilitarisée (DMZ). Cette frontière, créée en mars 1953 suite à la signature de l'armistice de la guerre de Corée, est la plus surveillée au monde.

Les images, qui proviennent de plusieurs caméras de vidéosurveillance, montrent tout d'abord l'homme s'enfuir à vive allure au volant d'une Jeep avant d'immobiliser son véhicule au niveau de la ligne de démarcation. L'homme se lance alors dans une course effrénée pour échapper aux gardes-frontières nord-coréens et atteindre la Corée du Sud. Sous les balles de plusieurs soldats, il parvient de justesse à se hisser de l'autre côté de la frontière.

Alors que la plupart des soldats nord-coréens s'arrêtent et ne franchissent pas la démarcation, l'un d'entre eux, hésitant, effectue plusieurs pas côté Sud avant de regagner le Nord. Pour les enquêteurs de l'UNC, il s'agit clairement d'une violation de l'armistice. Le Commandement des Nations Unies a demandé qu'une réunion avec la Corée du Nord soit organisée, afin d'évoquer "des mesures pour empêcher de telles violations futures".

Le fugitif, allongé au sol et grièvement blessé, a été secouru par des militaires sud-coréens qui ont dû ramper pour l'atteindre, et l'extirper, de nuit. D'après le médecin qui l'a examiné, l'homme a repris conscience, mais il devra passer encore plusieurs jours en soins intensifs. "Le patient, qui montre des signes de dépression dus au stress psychologique intense après deux séries d'opérations chirurgicales majeures, devra passer des examens pour des troubles de stress post-traumatique", a expliqué le Dr Lee Cook-Jong, qui précise que le déserteur nord-coréen est infesté de parasites intestinaux, sûrement dus à un manque d'hygiène. 

Cette défection intervient alors que les tensions sont à leur paroxysme entre la Corée du Sud et la Corée du Nord, notamment en raison des programmes nucléaire et balistique du Nord.

Rubriques

Société