Ils avaient tendu une embuscade au véhicule des pompiers pour achever leur victime : 3 hommes jugés à Annecy

Le procès de trois hommes qui n'avaient pas hésité à incendier le véhicule des pompiers pour achever leur victime s'est ouvert à Annecy.

L'affaire, dite de "Duingt", avait profondément choqué la Haute-Savoie en juin 2015. Trois hommes, âgés de 2 à 25 ans, comparaissaient ce vendredi 8 décembre devant les assises d'Annecy pour avoir tendu une embuscade aux pompiers dans le but d'achever leur victime. Accusés de tentative d'assassinat, tentative de meurtre et destruction du bien d'autrui, ils risquent la prison à perpétuité.

Tout commence par une simple virée en voiture à laquelle prennent part trois amis de Faverges (Haute-Savoie) : David - la future victime -, Corentin et Marien. Après avoir bu un verre, ils sont rejoints par Nathan, un "copain d'enfance" de David. Mais la discussion s'envenime rapidement pour une raison inconnue.

David prend alors la fuite, poursuivi par Nathan. Les deux autres amis finissent par les rejoindre et découvrent alors David ensanglanté et Nathan, un couteau à la main. Après avoir hissé dans la voiture David, Nathan exige qu'ils n'aillent pas à l'hôpital, mais au Bois Noir, sur la commune de Cons Saint-Colombe. Profitant d'un conciliabule entre les trois jeunes gens, le blessé réussit à s'enfuir et gagner une maison dont les habitants ont immédiatement prévenu les secours. Un équipage de trois pompiers volontaires prend alors en charge David dans un véhicule de secours et d'assistance aux victimes.

Mais les trois comparses ne souhaitaient pas en rester là, notamment Nathan, totalement "hystérique", qui selon les deux autres amis voulait "finir" David. Ils prennent alors en chasse le véhicule de pompiers avec leur Clio, puis s'arrêtent après avoir heurté un terre-plein en le dépassant. Les pompiers, ignorant tout de la situation, s'arrêtent aussi. C'est alors que l'un des amis sort masqué de la Clio et met en joue le chef d'équipage avant de faire feu. Par miracle, l'homme ne sera que blessé. Déterminé, le même homme tente d'abattre aussi David, mais son arme s'enraye. Il asperge alors d'essence la victime pour l'enflammer. David ne doit sa survie qu'à un routier qui apercevant la scène se précipite pour sauver des flammes le jeune homme.

Étrangement, David, la principale victime qui s'est montrée peu coopérative avec les enquêteurs, ne sera entendu que lundi comme simple témoin. Il purge actuellement une peine pour une histoire de stupéfiants. Quant aux pompiers et au chauffeur routier, ils se sont constitués parties civiles.

Rubriques

Société