Île-de-France : privés d'un voyage à Auschwitz, des élus FN portent plainte

La région Île-de-France avait décidé de ne pas emmener d'élus FN lors d'un voyage à Auschwitz avec des lycéens. Les principaux concernés ont décidé de porter plainte pour "discrimination à raison des idées politiques".

Selon la région francilienne, leur venue aurait pu "susciter le trouble", mais les élus FN ne l'entendent pas de cette oreille. Les membres du Front national élu au conseil régional d'Île-de-France ont décidé de porter plainte pour "discrimination à raison des idées politiques". Ces derniers avaient été refusés pour participer à un déplacement à Auschwitz avec des lycéens.

Pour se justifier, la Région Île-de-France a déclaré : "la demande d'élus du Front national de participer au déplacement à Auschwitz pouvait légitimement susciter le trouble". Car chaque année, la Région et le Mémorial de la Shoah organisent un déplacement au camp d'extermination d'Auschwitz en Pologne. Plus de 1,3 million de personnes y furent tuées lors de la Seconde Guerre mondiale. 500 lycéens y participent et des élus régionaux sont invités à les accompagner.

Cette année, deux élus frontistes s'étaient portés volontaires. Mais le Conseil régional leur a fait savoir jeudi qu'ils n'étaient pas autorisés à y participer. Dénonçant une décision "scandaleuse et honteuse", Wallerand de Saint-Just a déclaré : "puisque deux élus du Front national sont inscrits, le Conseil régional a décidé qu'aucun élu ne pourra finalement participer à ce voyage".

"Afin de préserver la sérénité de ce déplacement réservé aux lycéens, il a été décidé, en lien avec la Fondation pour la mémoire de la Shoah, qu'aucun élu ou collaborateur de quelque groupe politique que ce soit n'y participerait plus", a réagi le Conseil régional. "À partir de maintenant seul un représentant de l'exécutif accompagnera les lycéens".

Rubriques

Société