Ilan Halimi : nouvel acte antisémite

À deux jours de l'anniversaire de la mort d'Ilan Halimi, jeune juif assassiné en 2006, un arbre planté en sa mémoire à Sainte-Geneviève-des-Bois, où il avait été retrouvé, a été scié. 

À Paris, mais également dans toute la France, les actes antisémites se multiplient, en témoigne la découverte de ce lundi 11 février. Un arbre planté à Sainte-Geneviève-des-Bois en la mémoire d'Ilan Halimi, jeune juif assassiné en 2006, a été retrouvé scié. 

Deux jours avant l'anniversaire de la mort du jeune homme, l'arbre qui portait sa photo a été scié à la base. La découverte a été faite par deux agents municipaux, venus préparer le site pour la cérémonie annuelle, prévue ce mercredi 13 février. La mairie de Sainte-Geneviève-des-Bois a porté plainte. 

Le 21 janvier 2006, Ilan Halimi, jeune juif de 23 ans employé dans un magasin de téléphonie, était enlevé par le "gang des barbares". Il avait été retrouvé agonisant près de la gare de Sainte-Geneviève-des-Bois le 13 février, après trois semaines de tortures. Ilan Halimi était décédé lors de son transfert à l'hôpital. 

En France, les actes antisémites ont bondi de 74 % en 2018, a récemment dénoncé le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner suite à la découverte d'un tag "juden" sur la vitrine d'un restaurant Bagelstein et de croix gammées, taguées sur des portraits de Simone Veil.

Rubriques

Société