Il tue à coups de hache son chiot, car il avait la patte cassée

18 mois de prison ont été requis contre ce père de famille, qui a tué son chiot à coups de hache, sous les yeux de son fils...

Le chiot avait simplement la patte cassée, son propriétaire, un père de famille de 37 ans originaire de Grignon, a expliqué avoir voulu l'euthanasier, car il ne voulait pas d'un chien handicapé... Pour ce faire, l'homme s'est emparé d'une hache pour assassiner sauvagement sa petite chienne, sous les yeux de son épouse et de son fils de 11 ans. Son procès s'est ouvert ce lundi devant le tribunal correctionnel d'Albertville, un procès qui a permis de mettre à jour le climat de terreur qui régnait dans cette famille, depuis de nombreuses années.

La mère et les 5 enfants de la famille, dont 3 étaient nés d'une précédente union, étaient régulièrement la cible de violences physiques, mais aussi verbales de la part de leur père : insultes, gifles, fessées, punitions violentes, etc.

Par exemple, pour des raisons que l'accusé a qualifiées "d'éducatives", le fils avait été enfermé dans un placard alors qu'il n'avait que 4 ans. Le père de famille aurait également conseillé à sa fille, dyslexique, de prendre une corde pour se pendre. 

Le tribunal a finalement ordonné une expertise psychiatrique de l'accusé et renvoyé l'affaire au 24 mai prochain. En attendant, il se trouve en détention provisoire.

Les associations de défense des droits des animaux réclament une peine exemplaire. Une pétition a d'ailleurs été lancée sur internet

Rubriques

Société