Il provoque un incendie géant

Il souhaitait simplement annoncer de manière originale le sexe de son futur enfant, mais ce garde-frontière a été bien mal inspiré...

Ce futur papa américain, fier d'accueillir prochainement un garçon au sein de sa famille, a voulu organiser une petite fête pour annoncer à ses proches le sexe de son futur bébé, de manière originale. Une sauterie qui a rapidement tourné au cauchemar, lorsqu'il a déclenché un incendie géant, en Arizona. 

Ces fêtes, que les Américains appellent "gender reveal parties", sont destinées à dévoiler le sexe du futur enfant. Des parties de plus en plus populaires aux États-Unis, où les internautes sont nombreux à les diffuser sur les réseaux sociaux. Souhaitant visiblement épater la galerie, Dennis Dickey, garde-frontière, avait pour idée de tirer sur une large cible barrée des mots "boy" et "girl", afin de dégager un nuage de poudre bleue, annonciatrice d'un garçon. 

Problème : la cible artisanale contenait un produit hautement explosif, de la marque Tennerite. L'endroit judicieusement choisi par ce futur papa vraiment benêt était pour le moins propice à un bon incendie : un environnement constitué d'herbes hautes et sèches, qui ont immédiatement pris feu.

L'incendie, baptisé par les gardes forestiers "Sawmill Fire", a détruit près de 20 000 hectares de la Green Valley, en avril 2017. Il aura fallu une semaine de lutte pour parvenir à l'éteindre. En septembre dernier, Dennis Dickey a été condamné à une amende de près de 8,2 millions de dollars de réparation, ainsi que cinq ans de mise à l'épreuve. Nul doute que la prochaine fois, il se contentera d'un simple gâteau pour annoncer le sexe de son enfant...

Rubriques

Société