Il paie pour tuer une espèce rare

Le chasseur a payé une somme record afin d'avoir le droit de tuer une chèvre rare au Pakistan. Malgré les vives critiques dont il fait depuis l'objet, cette chasse légale est censée permettre de sauver cette espèce, en voie d'extinction. 

Jamais une somme aussi élevée n'avait été déboursée par un chasseur, pour avoir le droit de tuer l'animal emblême du Pakistan. L'Américain Bryan Kinsel Harlan n'a pas hésité à payer 110 000 dollars pour ôter la vie d'un markhor, une chèvre sauvage de l'Himalaya, classée comme espèce en danger sur le liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature. Au Pakistan, cette population atteint difficilement les 2500 animaux.

Forcément, les images de cet Américain posant fièrement aux côtés de la chèvre sauvage tout juste tuée ont immédiatement déclenché un véritable tollé sur les réseaux sociaux. Pourtant, Bryan Kinsel Harlan, qui s'est dit "ravi de ramener ce trophée", a agi en accord avec la loi. La chasse aux markhors est en effet légale au Pakistan, où elle est strictement encadrée par les autorités.

Cette chasse permettrait même, selon le gouvernement pakistanais, de sauver de l'extinction cette espèce rare. Chaque année, le Pakistan autorise ainsi la chasse de 12 mâles de cette espèce contre d'importantes sommes d'argent, permettant au pays de lutter contre le braconage des markhors. Il ne s'agirait également pas que de chasse, puisque sur les 110 000 dollars versés par l'Américain, 80 % devraient être reversés à la population locale et 20 % à l'agence gouvernementale de protection de la faune. 

Rubriques

Société