Un chef d'entreprise résidant en Gironde a décidé de rendre à la caisse d'allocations familiales les 117 euros qu'il touchait chaque mois. La raison ? Il estime ne pas en avoir besoin, de par son niveau de vie élevé.

Les allocations familiales sont un éternel sujet de débat. Faut-il les accorder sans condition de revenus ? Doivent-elles être annexées sur les ressources ? Autant de questions auxquelles un chef d'entreprise de Gironde a décidé de répondre, à sa manière.

Alors que récemment, le député LREM Olivier Véran proposait de supprimer ces aides pour les ménages les plus aisés, un patron d'entreprise, marié et père d'un enfant, a pris la décision de rendre à la CAF les 117 euros qu'il touchait mensuellement en raison de sa situation familiale.

"C'est totalement illogique que quelqu'un qui gagne 900 euros par mois touche la même chose que quelqu'un qui en gagne 5.000"

À 46 ans, Hubert estime que cette somme est "indécente" au regard de son niveau de vie, qui lui permet largement de vivre sans cette allocation. "Avec ma femme, à partir du moment où notre fille est rentrée à l'école, on a commencé à voir arriver sur notre compte une somme de 117 euros", a-t-il raconté au micro de BFMTV. "On a demandé si c'était sous conditions de ressources, et pas du tout, c'était pour tout le monde. On a trouvé cela complètement indécent, alors qu'on a un train de vie qui est cinq ou six fois supérieur à n'importe quelle personne qui a un enfant, mais qui est au Smic", a précisé l'entrepreneur.

Et lorsque le couple a contacté la CAF pour indiquer qu'il ne voulait plus toucher cette allocation, ils se sont entendus répondre qu'une telle démarche était impossible.  "Donc on a fait opposition au virement. C'est totalement illogique que quelqu'un qui gagne 900 euros par mois touche la même chose que quelqu'un qui en gagne 5.000. C'est tout sauf juste", estiment Hubert et sa femme.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !