Il fait l'amour au cadavre de sa compagne pour la réanimer

Alors qu'elle était décédée depuis quelques heures, cet Américain de 39 ans a fait l'amour avec la dépouille de sa petite amie dans le but de la ramener à la vie. Il a été condamné à deux ans de prison.

En janvier 2017, Aaron Graser découvre chez lui le corps inanimé de sa petite amie. L'Hartford Courant rapporte que de l'héroïne et des seringues étaient étalées un peu partout autour d'elle. Graser rapportera lors de son jugement qu'il était persuadé que sa compagne était encore en vie, car elle faisait des "gargouillis" et qu'elle semblait respirer.

Pour la réveiller, le trentenaire a alors entrepris de lui faire l'amour, car "elle n'aimait pas avoir de sexe avec lui", confiera-t-il. Il pensait donc qu'en passant à l'acte, cette dernière "se réveillerait" pour le repousser. Lors de son interrogatoire, Graser a confié aux policiers qu'il avait attaché sa compagne aux chevilles et aux poignets, car il s'agissait de son propre fantasme.

Ce n'est qu'après l'acte que, comprenant que sa compagne était bel et bien morte, l'homme est allé prévenir son voisin, ambulancier, de la situation. Ce dernier a alors immédiatement prévenu les forces de l'ordre.

L'autopsie réalisée sur le corps de la jeune femme a conclu que celle-ci était bien morte d'une overdose d'héroïne lorsque son compagnon l'a retrouvée. Les sons qu'a entendus Graser étaient des sons dus à la décomposition du corps de sa copine. 

L'homme a donc été jugé coupable d'assauts sexuels au quatrième degré et d'outrage à un cadavre. Il devra passer 24 mois derrière les barreaux et son nom a été inscrit sur la liste des déviants sexuels de l'État du Connecticut.

Rubriques

Société